Démarche qualité

Salvia Santé

Clinique Saint-Faron Clinique de Tournan Polyclinique de la Forêt

Démarche qualite

Toutes les cliniques du groupe SALVIA SANTÉ sont certifiées par la Haute Autorité de Santé (HAS).


Que signifie cette certification ? 

La certification est une procédure d’évaluation des établissements de santé publics ou privés. Elle a été créée par l’ordonnance du 24 avril 1996.

Elle vise à assurer une qualité et une sécurité de prise en charge des patients.

Cette évaluation, réalisée par des professionnels extérieurs à l’établissement, s’appuie sur des référentiels appréciant la structure, les procédures de travail, le respect de la réglementation ainsi que les résultats obtenus.

Les comptes-rendus peuvent être consultés en ligne sur le site de la HAS : 

www.has-sante.fr - Accueil du site


Pour ce faire, les cliniques du groupe SALVIA SANTÉ déploient une démarche qualité dont l'objectif est l'amélioration continue de la qualité des soins et des prestations fournies à l'intention des patients.

Elles élaborent un programme d'actions annuel, coordonné par une Responsable qualité temps plein et un Comité de Pilotage, concernant notamment les axes suivants
:

I. Le respect des droits du patient et de la charte de la personne hospitalisée

II. La prise en charge de la douleur

III. La lutte contre les infections nosocomiales

IV. La prévention des risques et les vigilances

V. La mesure de la satisfaction des patients et l'évaluation des pratiques


I. Le Respect des Droits du Patient et de la Charte de la Personne Hospitalisée


Les cliniques du groupe
s'engagent à respecter la dignité des patients et leur garantit le respect de la vie privée et de la confidentialité des informations les concernant.


Données médicales :
Pendant le séjour, toutes les informations concernant le traitement et l'état de santé des patients sont consignées dans un dossier médical couvert par le secret médical

Traitement informatisé des données : Sauf opposition, certains renseignements, recueillis au cours de l'hospitalisation, pourront faire l’objet d’un enregistrement informatique réservé à l’équipe médicale qui suit les patients. Le traitement informatisé fait l'objet d'une déclaration à la CNIL.

Confidentialité du séjour : Si la présence d'un patient ne doit pas être divulguée à l’occasion de sollicitations extérieures, il peut en faire la demande au moment de son admission.

Protection des mineurs et des majeurs sous tutelle
: Les informations concernant la santé des mineurs, sauf opposition de leur part, et des majeurs sous tutelle, sont délivrées à leurs représentants légaux.

Personne de confiance : Pendant votre séjour, les patients pouvez désigner une personne de leur entourage en qui ils ont toute confiance, pour les accompagner tout au long des soins et des décisions à prendre.


Les cliniques du groupe s'engagent à respecter la charte de la personne hospitalisée.


Les cliniques garantissent la qualité de l’accueil, des traitements et des soins. Les équipes sont attentives au traitement de la douleur et mettent tout en œuvre pour assurer à chacun une vie digne, avec une attention particulière à la fin de vie.

L’information donnée au patient doit être accessible et loyale. La personne hospitalisée participe aux choix thérapeutiques qui la concernent. Elle peut se faire assister d’une personne de confiance qu’elle choisit librement.

Un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient. Celui-ci a le droit de refuser tout traitement. Toute personne majeure peut exprimer ses souhaits quant à sa fin de vie dans des directives anticipées.

Un consentement spécifique est prévu notamment pour les personnes participant à une recherche biomédicale, pour le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain et pour les actes de dépistage.

Une personne à qui il est proposé de participer à une recherche biomédicale est informée, notamment, sur les bénéfices attendus et les risques prévisibles. Son accord est donné par écrit. Son refus n’aura pas de conséquence sur la qualité des soins qu’il recevra.

La personne hospitalisée peut, sauf exceptions prévues par la loi, quitter à tout moment l’établissement après avoir été informée des risques éventuels auxquels elle s’expose.

La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées. Son intimité doit être préservée, ainsi que sa tranquillité.

La personne hospitalisée (ou ses représentants légaux) bénéficie d’un accès direct aux informations de santé la concernant. Sous certaines conditions, ses ayants-droits en cas de décès bénéficient de ce même droit.

La personne hospitalisée peut exprimer des observations sur les soins et l’accueil qu’elle a reçus. Dans chaque établissement, une commission des relations avec les usagers et de la qualité de prise en charge veille, notamment, au respect de droits des usagers. Toute personne dispose du droit d’être entendue par un responsable de l’établissement pour exprimer ses griefs et de demander réparation des préjudices qu’elle estimerait avoir subis, dans le cadre d’une procédure de règlement amiable des litiges et / ou devant les tribunaux.

(Circulaire du 2 mars 2006 relative aux droits des personnes hospitalisées et comportant l’intégralité de cette charte)

Le document intégral peut être obtenu gratuitement sur simple demande à l’accueil et est accessible en plusieurs langues et en braille, sur le site du ministère de la santé.


II. La Prise en Charge de la Douleur


La douleur est, à juste titre, redoutée par le patient.

Elle n’est pas une fatalité car on peut la prévenir et la traiter. Il faut en parler aux médecins et aux soignants.

Ils prendront en compte la dimension douloureuse, physique ou psychologique, découlant de la maladie. Notre équipe d’anesthésistes, assistée d'infirmières référentes douleur, a mis au point une série de protocoles adaptés pour chaque type de pathologie.

Les cliniques du groupe s’engagent dans une démarche globale de lutte contre la douleur. Les différentes actions menées sont coordonnées par le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) de chaque établissement.

III. La Lutte Contre les Infections Nosocomiales


Les cliniques du groupe SALVIA SANTÉ organisent la lutte contre les Infections Nosocomiales par l'intermédiaire d'une infirmière hygiéniste, du Comité de Lutte Conte les Infections Nosocomiales (CLIN), assistés d'une équipe de correspondantes hygiène.

Elles organisent la surveillance et la prévention des infections pouvant être contactées pendant l'hospitalisation, notamment par l'élaboration, la mise en oeuvre et le suivi des bonnes pratiques d'hygiène.


Le Tableau de bord des Infections Nosocomiales et le score ICALIN

Le score ICALIN est l’Indice Composite de l’Activité de la Lutte contre les Infections Nosocomiales.

C’est le Ministère de la Santé qui calcule le score en fonction d’une grille d’indices significatifs de la volonté et des moyens que l’établissement met en place pour lutter contre les infections nosocomiales.

Le score ICALIN est également affiché en ligne sur le site du Ministère de la Santé.

Documentation sur le score ICALIN 


IV. La Prévention des Risques et les Vigilances


Garantir la sécurité des personnes est un objectif constant des cliniques du groupe SALVIA SANTÉ.

La prise de risque est indissociable de l'activité humaine. Les risques dans un établissement de santé sont à la fois nombreux et dispersés. Ils peuvent mettre en jeu la continuité des soins et la sécurité des personnes.
La gestion des risques permet de mieux gérer les incertitudes, d'améliorer les performances des organisations et de responsabiliser chaque acteur.
La gestion globale des risques est donc un enjeu à plusieurs titres.

Les risques sont gérés dans les cliniques du groupe grâce à la coordination de plusieurs entités telles que : 

  • L’Hémovigilance, relative à l'utilisation des produits sanguins,
  • La Matériovigilance, relative à l'utilisation des matériels et dispositifs médicaux,
  • La Pharmacovigilance, relative à l'utilisation des médicaments,
  • L’Infectiovigilance, relative à la lutte contre les infections,
  • La Prévention des risques professionnels par le biais du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT)

Un Comite de Vigilances et de Gestion des Risques (COVIRIS) coordonne la démarche, centralise et traite les informations relatives aux risques. Il intervient pour suivre les incidents concernant les vigilances, analyse les évènements indésirables survenus et définit un plan d'actions préventives.

V. La mesure de la satisfaction des patients et l'évaluation des pratiques



L'opinion des patients est indispensable pour chaque clinique du groupe SALVIA SANTÉ.

Un questionnaire de satisfaction commun aux cliniques du groupe est remis à chaque patient hospitalisé afin de recueillir ses appréciations sur les conditions de son séjour. Les suggestions et critiques sont précieuses pour améliorer la qualité des soins et des prestations. L'ensemble des observations fait l'objet d'une attention particulière et les niveaux de satisfaction sont analysés tous les mois. En toute transparence, les résultats sont affichés à l'accueil.

Les cliniques du groupe SALVIA SANTÉ sont soucieuses du respect des recommandations de bonnes pratiques.

Des évaluations de pratiques sont régulièrement organisées afin de mettre en évidence des points d'amélioration et de définir des actions correctives.